C comme...
COMANCHE
(Crée en 1969)


A propos de... Hermann
(575Ko)
Le 26 juin 1997, à Neuilly sur Seine.
©Benoît Mouchart

A propos de... Comanche
(501 Ko)
Le 29 mai 1997, à Neuilly sur Seine.
©BenoîtMouchart


       Red Dust est déjà un homme du passé au moment où débute la première histoire de Comanche : arrivé de nulle part avec sa selle sur l'épaule, il semble fuir le Progrès comme la peste, redoutant les barbelés autant que le chemin de fer ou la politique. Pour la jeune Comanche, l'embauche de cet homme vigoureux est une aubaine, car le ranch qu'elle a hérité de son père, le «Triple-Six», n'est pas vraiment productif : son contremaître, Ten Gallons, commence à prendre de l'âge... Grâce à Red Dust, les affaires de Comanche prospèrent et le ranch s'agrandit.  


© Editions Dargaud

Greg : «Goscinny m'avait dit : «De toute façon, après Giraud, on ne peut plus faire de westerns !» Voilà le genre d'aiguillon qu'il fallait me lancer pour que j'en fasse un ! J'ai tout de suite décidé que l'action ne se déroulerait pas chez les Apaches, mais au Wyoming, de l'autre côté des États-Unis.»


© Editions Dargaud

       L'ambiance et le thème des histoires restent assez conventionnels jusqu'au troisième épisode, Les Loups du Wyoming, qui  ouvre un triptyque en même temps qu'il permet à la série de prendre un ton résolument novateur, digne de concurrencer les meilleurs films du genre... Dans cette histoire, une horde sauvage, les frères Dobbs, multiplie les massacres autour de Greensone Falls. Bientôt, Russ, l'aîné des Dobbs, tue un ami de Red Dust. Traquant cet assassin sans relâche, Dust, qui ne tuait jusqu'alors qu'en cas de légitime défense, abat Dobbs, qui est désarmé, dans une sombre ruelle de Laramie. 

       Cependant, Comanche  n'est en rien un monument à la «gloire» de l'autodéfense, puisqu'à cause de cet acte vengeur qui fait de lui un hors-la-loi, Dust purge une peine de prison.

Greg : «Je ne voulais pas montrer le procès et la condamnation, ce n'était pas mon propos, mais il fallait que Dust paye pour ce meurtre. Je voulais montrer son amertume à sa sortie de prison. En fait, j'essaye toujours de me mettre dans la peau de mes personnages. Je crois que si j'avais dû aller en prison, j'aurais mal résisté et me serais probablement effondré.»


       Une fois sorti du bagne, Red Dust n'est plus le même homme et accepte mal de voir sa patronne prendre goût aux honneurs et aux mondanités politiques... Quittant le «Triple-Six» et le Wyoming, il y reviendra uniquement par amour pour cette femme, qu'il sait en danger de mort.



Hermann : «Red Dust est déçu par Comanche, mais il continue malgré tout à œuvrer pour elle, car il caresse sans doute l'espoir un peu benêt de vivre avec cette femme. Il aime Comanche, sans bien connaître ses sentiments pour elle. En travaillant à son service, il espère qu'elle finira par remarquer que c'est pour elle qu'il se donne tout ce mal. Mais elle restera toujours distante : «Merci, mon petit Dust ! Tu as été chouette... Oh ! Tes copains t'attendent... Va donc les rejoindre !» Et elle rentrera chez elle pour se bichonner... C'est comme ça que je sens Comanche.»  

Greg : «Il se passe des choses en coulisse dans les bandes dessinées. Je suis à peu près certain que c'est fait depuis longtemps entre Red Dust et Comanche... Mais lui, c'est une sorte de vagabond qui n'a pas de fric et qui n'a surtout pas envie de devenir Monsieur Comanche ! Et puis, il y a les copains : ça le mettrait dans une situation un peu fausse. Peut-être qu'un jour, au détour d'une histoire, j'aborderai le sujet.»  


© Editions Dargaud

       Par la violence de ses histoires, la psychologie de ses personnages et l'efficacité de sa mise en images, Comanche  est l'un des westerns les plus réussis de la bande dessinée européenne. Les thèmes développés par Greg témoignent d'une digestion intelligente des traditions du western cinématographique et d'une volonté d'innover par rapport à ces mêmes traditions, suivant ainsi les mêmes démarches que Sam Peckinpah et Clint Eastwood. Surtout, Greg était alors au sommet de sa maîtrise du découpage narratif : en seulement quarante-six pages, il parvenait à donner épaisseur et densité à des histoires qui restent aujourd'hui encore des modèles d'écriture. Après avoir abandonné pendant près de dix années cette série, Greg l'a reprise en 1990 avec Michel Rouge. Un épisode inédit, interrompu à la planche 19 par le décès de Greg, Red Dust express, sera vraisemblablement achevé par le scénariste Rodolphe.


Comanche et Red Dust par Michel Rouge